nocturnes couleur 2006-2008

Les Petites Dalles, Normandie, 2006
Varangeville, Normandie, 2006
Vasterival, Normandie, 2006
Pourville, Normandie, 2006
Lettres d’amour des mouches à feu N° 1286 - 2007
Lettres d’amour des mouches à feu N° 1396 - 2007
Lettres d’amour des mouches à feu N° 1291 – 2007
Lettres d’amour des mouches à feu N° 1324 - 2007
Les couleurs du Vimeu, 2007 - Ancienne sucrerie, Beaucamps
4_09
Les couleurs du Vimeu, 2007 - Stockage de la Bresle, Beaucamps
Les couleurs du Vimeu, 2007 - SO_MA_CA, zone d’activité de Gros-Jacques
Les couleurs du Vimeu, 2007 - Verrerie Pariche, Le Translay
Les couleurs du Vimeu, 2007 - Fauquet, décolletage, Arrest
Les couleurs du Vimeu, 2007 - Chuchu-Decayeux, robinetterie gaz, Woincourt
Les couleurs du Vimeu, 2007 - Fonderie Leclerc, Oust-Marest
Les couleurs du Vimeu, 2007 - Eoliennes, St. Maxent
Les couleurs du Vimeu, 2007 - Gare de Feuquière-en-Vimeu
Les couleurs du Vimeu, 2007 - Friville-escarbotin
Les couleurs du Vimeu, 2007 - Stockage de la Bresle, Beaucamps

 

Rivages

La côte normande présente deux faces totalement opposées : celle du paysage apprivoisé par l’homme et celle de la nature qui érode inexorablement la falaise en recréant sans cesse un univers où l’eau et le minéral s’affrontent et se fondent, un monde où espace et temps se confondent.

Lettres d’amour des mouches à feu

Treize photographies accompagnées de textes de Max-Henri Delarminat.
« La série « Lettres d’amours des mouches à feu » est un moment de poésie, une parenthèse de goût, loin du bruit et de la fureur. Réalisées dans le Piémont avec la complicité d’un entomologiste, ces images s’attachent à l’infiniment fragile et tutoient amoureusement l’invisible. Les signaux lumineux émis par les lucioles (mouches à feu), dans leur recherche du partenaire amoureux, sont de l’ordre de l’indicible. Un quantième de seconde qu’il faut savoir appréhender avec toute l’humilité nécessaire afin d’ECOUTER ces lettres d’amour. »
Michel Corbou

 

Les couleurs du Vimeu

42 photographies, livre et exposition
Le Vimeu est un territoire situé au sud-ouest du département de la Somme, en Picardie.
Sa renommée industrielle s’appuie sur les industries traditionnelles de la serrurerie, de la robinetterie, de la fonderie et du décolletage.
Les couleurs sont ici celles que j’ai recensées sur le terrain :
Le rouge du feu des fondeurs, le bleu de l’acier, le doré du laiton, les ocres et les verts de campagne. J’en use souvent à contrario du naturel, pour construire une vision décalée des lieux, pour révéler un monde que chacun peut s’approprier.
L’activité humaine, qui a modelé le territoire du Vimeu, son histoire et les gestes des travailleurs a été le fil conducteur de mon travail tout au long de cette résidence mise en place par l’association Diaphane.

The shore

The Normandy coast presents two totally opposing aspects: that of a countryside organized by man and that of cliffs being inexorably eroded by nature, endlessly recreating a universe where water and minerals confront and melt into each other, a world where space and time merge.

Love letters from fireflies

Thirteen photographs accompanied by texts by Max-Henri Delarminat.
« The series – Love letters from fireflies – is a moment of poetry, a tasteful pause, far from the sound and the fury. Carried out in the Piedmont with the help of an entomologist, these pictures pay here heed to infinitely fragile creatures and send an intimate message of love to the dimension of the invisible. The signals of light sent out by the fireflies in their search for a love partner, are beyond words. One must exercise humility to grasp a signal that lasts no more than a fraction of a second; only then can one hope to LISTEN TO those love letters. »
Michel Corbou

The colours of Vimeu

42 photographs, book and exhibition

Vimeu is a territory located in the southwest of the Somme department, in Picardie.
Its industrial renown is based on a long tradition of manufacturing locks, taps, metal turning and of smelting. The colours come from those I inventoried in the field: the red of the smelting fires, the blue of steel, the gold of brass, the ochre and greens of the countryside. I often use the colours in unnatural ways so as to develop a vision which is a few steps removed from the reality of the places, revealing a world which each viewer can make his or her own. The human activity which shaped the territory of Vimeu—its history and the workers’ gestures—provided my work with its connecting thread all during the artist residency that was set up by the association Diaphane.